Accueil / Journée des sciences sociales / Vidéos des lauréats 2013

Vidéos des lauréats 2013

Retrouvez ci-dessous les présentations en vidéo des travaux de huit chercheurs de la Fondation pour les Sciences sociales

Vanessa Barbé

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_okhwbq3u » width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Vanessa Barbé est maître de conférences en droit public à l’Université d’Orléans et à l’Institut d’études politiques de Paris, où elle enseigne le droit constitutionnel et les institutions politiques ainsi que le droit des libertés fondamentales. Elle est l’auteur de divers articles notamment sur le droit à la sûreté et la liberté d’aller et venir ou sur le principe d’égalité.

Géraldine Bozec

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_nzv6scn9″ width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Géraldine Bozec est docteure en science politique (Institut d’Études Politiques de Paris), chercheure associée au Centre d’études européennes/Sciences Po, et A.T.E.R. à l’Université Rennes 2. Ses principaux thèmes de recherche sont la socialisation politique, la citoyenneté, les identités politiques (nationale, européenne), l’immigration et l’islam (dans le champ de l’éducation en particulier).

 Stéphane Dufoix

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_2fshbf12″ width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Stéphane Dufoix est maître de conférences HDR en sociologie à l’Université Paris Ouest Nanterre et directeur-adjoint du laboratoire Sophiapol (Sociologie, philosophie et anthropologie politiques – EA 3932). Il enseigne également à l’Institut d’études politiques de Paris et dans le programme parisien de l’Université de Californie.

Speranta Dumitru

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_tz2fksk7″ width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Speranta Dumitru est titulaire de la Chaire d’excellence « Science politique/ Éthique sociale » (2009-2014) au CERSES, CNRS. Docteur en études politiques (EHESS, 2004), elle a enseigné la théorie politique à plusieurs universités (Bucarest, Louvain-la-Neuve, Paris-Diderot, Institut Télécom) avant d’être élue Maitre de conférences à la Faculté de Droit de l’Université Paris Descartes. Spécialiste des théories de l’égalité des chances, ses recherches portent sur « les privilèges de naissance » que confère la citoyenneté et sur les politiques concernant les migrants qualifiés et les femmes migrantes.

Angéline Escafré-Dublet

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_llsmmu8x » width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Angéline Escafré-Dublet est historienne, actuellement chargée de la recherche pour le cas français du projet européen ACCEPT Pluralism, sous la responsabilité de Riva Kastoryano au CERI Sciences-Po. Ses recherches portent sur les questions d’immigration et de diversité en France, en Europe et aux États-Unis. Ses travaux ont été publiés dans Genèses, Histoire@Politique, Raisons politiques et Diversities. Elle est chargée de cours à Sciences Po.

 Anne-Sophie Lamine

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_jbtli0ez » width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Anne-Sophie Lamine est professeure de sociologie à l’Université de Strasbourg. Ses questions recherches actuelles :

• La pluralité peut-elle faire société ? Les affirmations religieuses fortes sont elles incompatibles avec les valeurs communes ? Les conflits résultant de la diversité des visions du monde inquiètent plus que les autres conflits sociaux. Pourtant à y regarder de plus près, les ajustements sont nombreux et les solidarités particulières sont loin d’impliquer des consensus.

• Qu’est-ce que croire ? Plus qu’un rapport à des dogmes ou à des entités surnaturelles, le croire relève de valeurs, d’émotions, de raisons et symboles exprimés dans des actes de langages en interaction avec autrui. Il varie et oscille, dans les temporalités du quotidien et du parcours de vie. Elle s’y intéresse dans le domaine du religieux et à ses frontières, ainsi que dans ses rapports avec la connaissance et avec la science. Sur ce dernier point, elle tire aussi parti de mon expérience antérieure de recherche en physique appliquée.

Virginie Silhouette-Dercourt

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_hfwh9gxq » width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Virginie Silhouette-Dercourt est Agrégée, Maître de Conférences à l’Université Paris XIII, chercheuse en comportement du consommateur au CEPN (Paris) et chercheuse associée au Centre Marc Bloch (Berlin). Ses recherches portent sur le lien entre consommation et processus migratoires. En dépassant une vision strictement utilitaire et rationnelle de la consommation comme activité de satisfaction des besoins naturels, elle s’intéresse aux dimensions émotionnelles, sociales, culturelles, symboliques, ou identitaires des pratiques de consommation mises en œuvre par des populations immigrées. Ses recherches actuelles portent plus particulièrement sur les femmes et leurs pratiques de soins du corps ainsi que sur les dimensions familiales et générationnelles de ces pratiques.

 Patrick Simon

[kaltura-widget uiconfid= »11958342″ entryid= »1_zccir7s9″ width= »400″ height= »333″ align= »center » /]

Patrick Simon est socio-démographe, Directeur de Recherches à l’Institut national d’études démographiques (INED) (Paris, France) dans l’unité de recherche  » Migrations internationales et minorités  » et chercheur associé au Centre d’Études Européennes de Sciences Po. Ses recherches portent sur les relations interethniques dans les sociétés multiculturelles, la division sociale de l’espace (ségrégation résidentielle et politique urbaine) et sur l’immigration approchée sous de multiples aspects : trajectoires sociales des immigrés et de leurs descendants; processus de constitution et de reproduction des minorités ethniques et raciales  (traitement politique, transmission de la langue et invention culturelle, identités collectives),

 

Poster une réponse

Votre email ne sera pas publiéChamps requis *

*