Accueil / Actualités / Appel à projet 2013-2014

Appel à projet 2013-2014

Ville et logement

Dynamiques des inégalités spatiales et politiques publiques

La ville mêle de façon paradoxale l’urbanité et la ségrégation, l’ouverture et l’entre-soi. De multiples dynamiques la travaillent : loi du marché foncier, tendances à la spécialisation des quartiers, réseaux de solidarité, effets de voisinage, agrégation des préférences et des évitements individuels, retombées asymétriques de la mixité sociale, décohabitation croissante des individus, effets durables des politiques anciennes d’équipement, comportements de stigmatisation et de discrimination, mais aussi mobilité résidentielle liée au cycle de vie… Un premier objectif de l’appel à propositions est de mieux saisir l’effet de ces mécanismes sur la formation et l’évolution des inégalités spatiales.

Face à ces inégalités, l’action publique a multiplié les programmes : logement social, rénovation urbaine, réseaux de transports, politique de maintien à domicile, coopération inter-communale, zones d’éducation prioritaire, zones franches urbaines, droit au logement opposable, projets de péréquation territoriale, traitement territorial des inégalités ethniques… Mais tout cela avec quelle cohérence et quel succès ? Par quelles méthodes évaluer ces politiques ? Et d’abord, comment les qualifier ? Sont-elles en prise avec la dynamique complexe des inégalités ?

À quoi s’ajoutent deux questions : dans quelle mesure les méthodes d’action utilisées en France pourraient-elles s’inspirer des expériences étrangères, et en quoi la crise économique actuelle modifie-t-elle la donne ?

******

La Fondation pour les sciences sociales met en place douze bourses d’appui de 2500 euros chacune pour les auteurs d’un article inédit dans ce domaine de recherche.

Toutes les sciences sociales sont a priori concernées : économie, sociologie, histoire, géographie, études urbaines, science politique, droit, philosophie politique…

Les bourses s’adressent aux chercheurs ou enseignants-chercheurs en début ou milieu de carrière. Sont éligibles les personnes de toute nationalité et tout statut, rattachées à des institutions de recherche françaises (même si elles exercent à l’étranger), ayant moins de 50 ans (nées après le 30 septembre 1963) et titulaires d’une thèse soutenue depuis un an au moins (avant le 31 octobre 2012).

Nourries de données, menées selon des méthodes innovantes, les contributions devront être publiables dans des revues scientifiques. Parallèlement, une version destinée à un plus large public sera présentée à l’automne 2014 lors de la « Journée des sciences sociales », avec l’appui éditorial de la Fondation. L’événement sera précédé de plusieurs réunions, où les lauréats seront invités à discuter leur projet d’article et à se former à la prise de parole.

Suite à l’appel du 1er novembre, nous avons reçu 40 candidatures, dont 39 éligibles.

La sélection des douze lauréats a eu lieu par la direction scientifique et le conseil scientifique de la Fondation, retrouvez le nom des heureux nominés : Voir ici

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je voudrais vous envoyer un article sur la construction des quartiers populaires à Bogotá, Colombie, mais pour l’instant je ne suis rattachée à aucune institution française. J’ai fini ma thèse du doctorat à L’EHESS de Paris en 2008 sur « Le phénomène de l’informalité a Bogotá ». Est-ce que c’est possible d’envoyer un article?
    Merci de votre réponse,
    Pilar MENDOZA

    • Bonjour,
      Tout dépend du lieu où vous vivez actuellement. Si vous êtes en Amérique latine, nous n’avons pas les moyens de financer les quatre missions qui vous seraient nécessaires pour participer aux réunions de concertation. Or ces réunions font partie intégrante du projet annuel de la Fondation. Si vous résidez actuellement dans un pays européen voisin de la France, cela redevient possible (nous l’avons fait cette année pour 2 des 12 lauréats). Il n’y a pas de condition de nationalité, ni de nécessité de travailler sur un terrain français. Notre limite est purement pragmatique.
      Merci, en tout cas, pour cette manifestation d’intérêt

      François HERAN
      Directeur scientifique de la Fondation

Poster une réponse

Votre email ne sera pas publiéChamps requis *

*